The Trio Of Oz (Omar Hakim) Sonny Emory Tommy Igoe Billy Kilson

The Trio Of Oz (Omar Hakim)

« Qu’ont-ils que je n’ai pas? » se lamentait le lion dans la version originale du film The Wizard of Oz. Le courage. Il en aurait besoin pour jouer dans cette formation. Et pendant qu’on y est, il lui faudrait aussi de l’audace, le cran d’écrire de la musique si folle, dont certains passages sont […]

Sonny Emory

Sonny Emory a beau venir d’Atlanta, il est un habitué des deux côtés de l’Atlantique. Il serait difficile de nommer un pays ou une salle majeure où Sonny n’a pas joué. Douze années passées au sein de Earth, Wind and Fire a mené son groove, et son sens scénique, d’un bout à l’autre de la […]

Tommy Igoe

Tommy Igoe est l’archétype du batteur new-yorkais; il prend tout ce qu’on lui donne et en fait quelque chose qui a du style et parfois de la force brute. Nous ne disons pas qu’il est un païen, mais tous les rythmes qu’il touche deviennent de l’or. La puissance imposante de Tommy repose sur une fondation […]

Billy Kilson

Vous avez eu de la chance si vous avez vu le trompettiste Chris Botti récemment, car il était accompagné de son fidèle et flamboyant batteur, Billy Kilson. Ou bien, peut-être que vous l’avez vu accompagner le bassiste Dave Holland. Il est possible aussi que vous ayez mis la main sur un album de sa propre […]

Finale nationale du concours V-Drums de Roland 2013

roland v-drums

Finaliste, région de l’ouest
Sean Lang – Abbotsford, BC

Finaliste, région de l’est
Otis Williams – Brampton, ON

Grand gagnant du volet jeunesse
Olivier Mallette – Saint-Honoré-de-Chicoutimi, QC

Artiste invité
Melissa
Mélissa Lavergne

notre 21ième édition!

notre 21ième édition!

L’excitation de la 20e édition du festival est encore palpable, mais nous sommes déjà bien affairés aux préparatifs d’une nouvelle fin de semaine dynamique pour vous, notre fidèle public.

Ça s’améliore chaque année et grâce à nos commanditaires, les grands fabricants d’instruments, nous présenterons quelques-uns des plus grands talents de la planète. Vous aurez droit à un mélange de légendes, d’éducateurs et de musiciens aguerris, dans une variété de styles, rock, jazz, latin, world-beat, en plus des meilleurs jeunes batteurs qui deviendront les héros de demain.

Nous sommes fiers de vous offrir la 21e édition du Drum Fest de Montréal. Soyez des nôtres, car vous faites partie intégrante de l’action!

L’équipe du Drum Fest de Montréal

Montréal Drum Fest Team

our 21st edition!

our 21st edition!

We are just getting over the excitement of our 20th anniversary festival last year, and here we are preparing another dynamic weekend for you, our faithful audience.

It just gets better every year, and thanks to our sponsors, the major instrument companies, we will present some of the world’s greatest talents, a combination of legends, educators, seasoned performers in a variety of styles: Rock, Pop, Jazz, Latin, World-beat, including the best in young drummers who will be tomorrow’s drum and percussion heroes.

We are proud to present to you, the 21st edition of the Montréal Drum Fest. Be there with us, you are an important part of the action!

The Montréal Drum Fest Team

Montréal Drum Fest Team

Colin Bailey







En 1963, Miles Davis a mené son quintette en plein essor, adoré par la critique, dans un grand club de Los Angeles. Cet orchestre avait déjà mis sens dessus dessous toute la côte est. L’une des raisons était la présence du jeune batteur Tony Williams. À la dernière minute, les autorités ont décidé que Tony, moustachu ou non, était trop jeune pour travailler dans un établissement où l’alcool coulait à flots.

Donc, Miles a offert le poste à Colin Bailey, qu’il avait entendu jouer avec Victor Feldman, le pianiste du spectacle en question, mais ce dernier ne s’est jamais présenté au club. Colin a dû jouer aux côtés de Herbie Hancock. M. Bailey a passé à travers le spectacle de Miles sans anicroche.

Il faut dire qu’à ce point dans sa carrière, Colin Bailey avait déjà accumulé beaucoup de capital musical. Né en Angleterre, il a immigré en Australie où, à l’adolescence, il a commencé à accumuler les contrats de jazz et de studio. Ce fut la même chose à Los Angeles : une succession de contrats dans les clubs et des tournées. Colin a commencé à enregistrer des albums de jazz; la liste est très longue. Et comme si ce n’était pas assez, Colin s’est aussi trouvé du travail à la télévision.

Lorsque les choses se sont calmées à Los Angeles, Colin s’est installé à Dallas où il a travaillé sur des jingles et jouait chaque semaine dans des clubs de jazz. Il y a également poursuivi ses projets éducatifs, qui l’ont mené un peu partout dans le monde. D’ailleurs, il se trouvait au Brésil quand le fondateur du Drum Fest de Montréal, Ralph Angelillo, lui a envoyé un message à propos d’une participation au festival. Par chance, il n’avait rien de prévu pour cette fin de semaine d’octobre!

L’homme est un vétéran, une inspiration venant du jazz et de quelques autres lieux. Disons-le simplement : il approche 80 ans et il joue la batterie comme il le faisait il y a quelques décennies.

Et il vient tout juste de se marier.

Memo Acevedo et Jacquelene Acevedo













Memo Acevedo aurait pu venir seul au Drum Fest de Montréal, s’assoir derrière son instrument et jouer. Cela aurait été bien assez. Le public l’aurait acclamé comme la dernière fois. À la batterie ou avec des tambours à main, il illustre à lui seul la communauté qui fait vivre la diversité des styles de musique latine. Même si vous ne savez pas différencier la samba du songo, Memo va vous les faire ressentir en un rien de temps.

C’est en Colombie, son pays natal, que Memo Acevedo absorbe différents rythmes venant d’un peu partout autour de lui. Son guaguanco aux congas, par exemple, est profondément immergé dans la rumba, tout comme son partido alto est rempli de funk jusque dans ses racines de samba.

En tant qu’éducateur, Memo a fait le tour de la planète. Dans ses ateliers, il sait comment expliquer les choses et il sait comment en faire la démonstration. C’est impressionnant! Il peut soutenir un quintette de jazz avec la même maîtrise qu’il démontre en jouant un mambo; dans les deux cas, on a le goût de danser! Et c’est pourquoi il apparaît sur une longue liste d’albums d’artistes comme Bruce Cockburn, Tito Puente, Joss Stone, Propellerheads et Irakere.

C’est une affaire de famille! Memo Acevedo et Jacquelene Acevedo ont excité la foule au salon NAMM et ont animé les choses à PASIC. Nous avons hâte de les entendre au Drum Fest et nous accueillons chaleureusement Jacquelene, la partenaire idéale. Quel plaisir ça sera de les voir et de les écouter. Qui sait, vous vous surprendrez peut-être à danser dans les allées!